Guillaume Pape, pop chef  Le Télégramme